Présentation de Tom PostProd’

tom-postprod-logoTout d’abord, bonjour. Et bienvenue sur Tom PostProd’ !

Je vais commencer par me présenter : Tom, c’est moi. Mon nom complet, c’est Thomas Lavergne et j’occupe mes journées en étant directeur de postproduction. J’ai commencé par une formation de monteur et des piges d’assistant-monteur. J’ai travaillé sur des documentaires, des longs-métrages, de l’institutionnel, etc. Au final, il s’est avéré que je suis meilleur technicien que monteur. Naturellement, je me suis alors dirigé vers la postproduction.

Comme j’ai surtout travaillé au sein de maisons de productions, et non pas chez des prestataires, j’ai eu un aperçu de ce qu’est la fabrication de films dans son ensemble. Et je me suis rendu compte que souvent la postproduction pouvait poser problèmes aux stagiaires, assistants, chargés et directeurs de production. Il faut dire que c’est assez technique, abscons et que le matériel et les logiciels changent tout le temps.

Alors j’ai eu l’idée de faire un site, afin de donner les clés utiles à tous ces gens qui ont besoin de la postproduction, mais dont ce n’est pas le métier. Il s’adresse donc aussi aux producteurs, réalisateurs, distributeurs, documentalistes, etc. Et je suis sûr que même des monteurs y apprendront quelques petites choses.

Promis, je ne vais rentrer dans les détails techniques, il y a plein de sites qui font ça très bien. Non, je vais m’en tenir à l’essentiel : ce qui est utile pour planifier, budgéter et suivre la production de films. Cela va donc couvrir plusieurs aspects :

  • des définitions (non, mais c’est quoi, en vrai le h264 ?),
  • des classements (quels types de caméras utiliser pour tels types de films et tels budgets ?),
  • des réflexions sur la façon de travailler et les choix les plus pertinents à faire (filmer en 4K, ça vaut le coup ?),
  • un suivi de l’actualité en postproduction, mais seulement du nécessaire (Oh, une nouvelle version de Da Vinci avec cette super fonction qui fait en un clic ce qu’on faisait jusqu’alors en un jour de travail abrutissant !),
  • des trucs et astuces divers et variés, afin d’optimiser un peu les workflows (comment faire des calculs avec des timecodes dans Excel ?),
  • etc.

Vous me ferez remarquer que toutes choses-là, on les a quand on a dans son équipe un directeur de postproduction, ou un superviseur technique. Le problème, c’est que dans de nombreux projets (surtout en documentaires, institutionnels, courts-métrage, etc.), il n’y a tout simplement pas de directeur de postproduction. Les quelques articles de ce site ne vont certainement pas le remplacer, mais au contraire, donner un aperçu de ce qu’on gagnerait à en avoir un.

Il ne me reste plus qu’à expliquer comment le site fonctionne. Tout en-haut, vous avez un menu avec des thèmes et sous-thèmes. Tous les articles s’y retrouveront, et d’ailleurs, les plus transversaux d’entre eux seront rangés sous plusieurs thèmes différents.

En-dessous, il y aura les articles, les mêmes, dans un ordre anti-chronologique, du plus récent au plus ancien, ce qui sera pratique si vous lisez régulièrement Tom PostProd’ (ce que je vous encourage à faire, bien entendu…). Avec ces deux portes d’accès au contenu du site, vous devriez rapidement trouver ce que vous cherchez.

Ces articles seront bien entendu régulièrement mis à jour et devraient donc devenir des références vers lesquelles se tourner au besoin.

Pour le moment, vous verrez qu’il n’y a pas encore beaucoup d’articles. Je compte bien entendu remplir le site au fur et à mesure.

Notez aussi qu’en ce qui concerne les commentaires, je les lis avant de les publier. Cela permet d’éviter de nombreux spams et autres publicités, ainsi que d’éventuels propos injurieux. Comme cela, vous n’avez pas non plus à vous inscrire sur le site pour commenter, ce qui me semble plus pratique.

Sur ce, je vous laisse vous plonger dans les labyrinthes de la postproduction, en espérant que vous finissiez par trouver tout cela pas si compliqué tout compte fait…

Thomas

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.