DIT et Data Wrangler

Depuis qu’on ne tourne plus sur bandes ou sur pellicule, deux nouveaux postes sont apparus sur les plateaux : les DIT et Data Wrangler.

Leur rôle est simple : s’assurer de l’intégrité des rushes. C’est donc aussi important que cela en a l’air, et pourtant, ce n’est pas encore un réflexe de prévoir ces postes (qui sont le plus souvent tenus par la même personne).

Voici un exemple du matériel qu'utilisent le Data Wrangler sur le plateau. Ce n'est pas rien, finalement…

Voici un exemple du matériel qu’utilisent le Data Wrangler sur le plateau. Ce n’est pas rien, finalement…

Les caméras de nos jours tournent sur cartes mémoires ou disques durs. Ces supports doivent être vidés régulièrement, pour servir de nouveau dans la caméra. Donc, les rushes qu’ils contiennent doivent avoir été sauvegardés avant cet effacement !
Faire ces sauvegardes (en double, au moins) et s’assurer que tous les rushes tournés sont présents, dans leur intégralité et leur intégrité, c’est la tâche principale du Data Wrangler. Il ne s’agit pas de faire une simple copie des cartes mémoires sur un disque, non. Il faut s’assurer, par ce qu’on appelle des calculs de checksum sur les fichiers, que ces derniers sont complets et que pas un seul petit bit de données ne manque ou soit corrompu. Il faut faire de même avec les copies de sauvegardes.
Il faut être aussi en lien avec l’équipe de réalisation pour vérifier que toutes les prises tournées ont bel et bien été enregistrées et sauvegardées.
Il faut aussi organiser les rushes selon l’organisation définie avec la postproduction et l’équipe de montage, afin que tout le monde s’y retrouve.
Le Data Wrangler est aussi responsable du bon acheminement des rushes vers les prochaines étapes, c’est-à-dire le laboratoire et/ou le montage. Bref, c’est lui qui s’assure que le fruit du travail de tout le monde soit conservé et respecté. On a souvent tendance à mettre à ce poste la personne la moins expérimentée du tournage (“faire une copie de rushes, tout le monde sait faire…”). Je ne suis pas certain que ce soit vraiment une bonne idée. Si des rushes sont perdus ou corrompus, ils ne pourront pas toujours être remplacés, et cela risque de toute façon de coûter très cher !

Le DIT (ou Digital Imaging Technician), lui, est responsable de l’intégrité de l’image dans les rushes. En effet, à toutes les étapes (de la captation à la diffusion, en passant par le montage, la conformation et l’étalonnage), les rushes numériques subissent de nombreux traitements et encodages. Le DIT s’assure que lors de toutes ces manipulations, les images ne soient pas “abimées”. Il va donc s’assurer que tous les équipements du workflow soient réglés comme il faut, en lien avec l’équipe de tournage et de postproduction.
Cela passe par calibrer tous les moniteurs et projecteurs qui diffuseront les rushes, que ce soit sur le plateau, au montage ou en projection de test. Il va aussi être très vigilant sur la gestion des LUT, qui sont des réglages d’affichage qu’on applique aux images à toutes les étapes. Il doit être sûr que ce sont les bonnes LUT qui sont utilisées sur les différentes machines, en vue de respecter la lumière prévue par le chef opérateur.

Voici des exemples de LUTs différentes appliquées à la même image

Voici des exemples de LUTs différentes appliquées à la même image

Ces deux postes sont donc essentiels pour s’assurer que le film soit respecté du début à la fin et que techniquement, le suivi des rushes soit irréprochable. Quand on tournait en pellicule ça allait de soit. Les assistants-caméras et les laboratoires avaient des responsabilités importantes et reconnues. En numérique, on a tendance à sacrifier ces postes. Pourtant, un rush numérique peut lui aussi être maltraité à un moment ou à un autre et devrait donc lui aussi être bichonné comme il se doit par un DIT et un Data Wrangler.

Articlé actualisé le 18 novembre 2015

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.